Dominique Plancke

Dominique Plancke

Dominique Plancke est né à Lille en 1957. Il obtient son baccalauréat en 1975 puis travaille comme éducateur spécialisé à Villeneuve d'Ascq. Ses convictions, antinucléaire et pacifiste, l'amènent rapidement à s'engager : appelé à faire son service militaire, le statut d'objecteur de conscience lui est refusé et il se retrouve insoumis. À partir de 1976, il s'engage au Larzac, un combat pendant lequel il croise rapidement José Bové. Il rejoint ensuite les Amis de la Terre et anime la Maison de la nature et de l'environnement à Lille de 1979 à 1983 avant de la diriger de 1984 à 1989. Au cours de son engagement politique, il s'est distingué par ses actions de faucheur volontaire contre les OGM.

 

En 1984, il participe à la fondation des Verts. Il est secrétaire national du parti de 1993 à 1995 puis devient directeur administratif du secrétariat national de 1997 à 2001.

 

Parallèlement, il obtient plusieurs mandats politique à la ville de Lille (adjoint au maire de 1989 à 1993, conseiller municipal et délégué au patrimoine de mars 2001 à avril 2014, président du conseil de quartier de Saint-Maurice Pellevoisin de 2008 à 2014 et conseiller communautaire de Lille Métropole Communauté urbaine de mars 2001 à janvier 2012) ainsi qu'au sein du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (il est élu conseiller régional en 1998, en 2004 et en 2010 et préside la commission transports jusqu'en décembre 2015).

 

Outre ces fonctions, il a aussi été vice-président du Groupement des autorités responsables de transport (GART) de 2005 à 2010, membre de la Commission nationale du débat public (CNDP) de 2004 à 2010 puis de 2012 à 2015. Enfin, il préside l'association de Montredon (Larzac) depuis juillet 2005 et il a dirigé le Centre d'écodéveloppement et d'initiative sociale (CEDIS) de 2011 à 2021.